Créer un site gratuitement Close

Les contractions durant la grossesse

 

 Beaucoup de femmes enceintes ressentent des contractions durant leur grossesse.

Cela peut les inquiéter, de peur d'accoucher prématurément de leur bébé, surtout si elles ressentent des contractions relativement tôt dans la grossesse.

Cependant, il existe 2 sortes de contractions. Celles dites « d'entraînement » qui sont parfaitement inoffensives, et celles dites « de travail ».

Il est important d'arriver à les différencier (voir aussi notre article "Les contractions").

Qu'est-ce qu'une contraction en règle générale ?

Ressentir une contraction :

Une contraction durcit tout l'ensemble du ventre (et pas un seul endroit en particulier). Celui-ci est alors dur comme de la pierre sur toute sa globalité.

Cependant, une contraction est relativement courte. Il faut compter environ 30 secondes entre le début et la fin d'une contraction, son pic se trouvant dans la 15ème seconde.


On peut assimiler la sensation à une vague. Son intensité monte crescendo, arrive à son paroxysme aux environs de la 15ème seconde et redescend progressivement pour se stopper complètement aux environs de la 30ème seconde. Puis, selon s'il s'agit de véritables contractions de travail ou pas, celles-ci s'intensifieront et se rapprocheront dans la durée.

Elles ont pour effet de couper le souffle. Il est donc très important d'apprendre à bien maîtriser son souffle lors des contractions (d'où l'importance des cours de préparation à l'accouchement), les aspirations et expirations bien effectuées vous aideront à gérer les contractions.

 Les contractions dites "d'entraînement"

(ou "fausses" contractions, ou contractions de "Braxton-Hicks") :

Elles peuvent arriver assez tôt dans le déroulement de la grossesse. Certaines femmes en ressentent même parfois dès le premier trimestre. Parfois, cela peut aussi avoir un rapport avec une grossesse rapprochée (l'utérus est donc plus réactif car la précédente grossesse est récente), la fatigue provoquée par de grosses journées de travail, beaucoup de transports, si on a fait trop d'efforts physiques, que l'on est restée trop longtemps debout... Le repos est alors nécessaire pour que le processus se calme et se stoppe. Durant la grossesse, les femmes ressentent souvent davantage leurs contractions le soir, après leur journée de travail. Un stress important peut aussi en provoquer.

Elles n'ont aucun effet sur le col. Il s'agit de l'utérus « qui s'active » (car l'utérus est un muscle qui se contracte) afin de s'adapter au développement du foetus, sans que pour autant il y ait un danger potentiel pour ce dernier.

Les contractions d'entraînement sont complètement anarchiques. On peut en avoir d'un seul coup et ensuite elles disparaissent durant quelques heures, voire journées... Elles ne s'intensifient pas, ne se rapprochent pas.

Elles ne sont pas douloureuses, seulement désagréables. Le simple repos suffit à les faire passer.

Au maximum, une femme enceinte, ne doit pas avoir plus de 15 contractions de ce genre dans la journée.

 

Les contractions de travail

Leur sensation est plus intense.

Lorsqu'il s'agit de contractions de travail, celles-ci ne se stopperont pas (hormis si l'on poursuit un traitement pour les contrôler, notamment pour prolonger au maximum une grossesse lorsque la future maman est loin du terme).

Elles sont intenses, elles se rapprochent dans la durée et s'intensifient. Elles ne se calment pas, malgré le repos, la prise de Spasfon et un bain chaud.
Elles permettent la dilatation du col de l'utérus et aident le bébé à descendre et s'engager dans le bassin.

La gestion des contractions de travail exige de bien maîtriser sa respiration, de faire le vide en soi afin d'accompagner la contraction à effectuer son travail qu'est de mettre au monde votre enfant. Ne la voyez pas comme votre ennemie jurée, elle est là pour vous aider à effectuer cette lourde tâche qui vous incombe, c'est votre alliée dans l'accouchement.

Plus vous serez détendue et calme, plus sa gestion en sera facilitée.

Pour vous aider à les gérer, repensez à vos cours de préparation à l'accouchement, trouvez des positions qui vous soulagent, prenez un bain chaud si possible (il détendra les muscles et facilitera ainsi l'ouverture du col, les contractions étant plus simples à gérer), tant que vous le pouvez, restez mobile. Pensez que l'effet d'apesanteur vous aidera à favoriser l'ouverture du col, bébé appuyant plus fort dessus.

La rédaction de 9 mois en moi.


CLIQUEZ SUR LE MOIS DE GROSSESSE DE VOTRE CHOIX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

> Tout nos articles Grossesse ICI!

> Tout nos articles Accouchement ICI!

> Tout nos articles Allaitement ICI!

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 07/11/2013

NOTRE SITE N'ACCEUILLE AUCUNE FORME DE PUBLICITE* (Pour en savoir plus: cliquez-ici)

- N°SIRET:530 399 906 00029 - APE: 9499Z - R.N.A: W942003789 - Publié au JO le 15 Janvier 2011  @ Copyright 2011 - Logos et textes appartenants à l'association 9 mois en moi

Coordonnées du Siège Social: 9 MOIS EN MOI - 13, Bis rue Clément Vienot - 94300 VINCENNES - Email: association.9moisenmoi@gmail.com - Tel:06 60 37 57 43


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site