La pilule contraceptive

  • La pilule classique

Les pilules « classiques » sont aussi appelées pilules combinées ou estroprogestatives car elles contiennent deux types d'hormones proches des hormones naturelles de la femme, un estrogène artificiel (l'éthinylestradiol) ou naturel (l'estradiol) et un progestatif. De toutes les méthodes contraceptives qui se prennent par voie orale, la pilule « classique » est, de loin, celle qui est la plus prescrite.


De nombreux types de pilules combinées sont disponibles en France. Elles diffèrent en fonction des hormones (en particulier du progestatif) et des doses utilisées.

  • Comment ça se présente ?

La pilule se présente sous forme de plaquettes qui contiennent, en général, 21 comprimés. Mais attention ! Selon la pilule, la plaquette peut contenir, 21 ou 28 comprimés.


La plaquette de pilules contenant 21 comprimés se prend 21 jours sur 28 (3 semaines sur 4). Il faut observer une semaine d'arrêt entre deux plaquettes pendant laquelle les règles apparaissent.

  • Exemple de plaquette à 21 comprimés


La plaquette de 28 comprimés contient des comprimés actifs mais aussi des comprimés inactifs sans hormone (ou placebo) qui se distinguent par leur couleur différente (à ne pas confondre avec les plaquettes de 21 pilules qui contiennent des comprimés de couleurs différentes, pilules biphasiques ou triphasiques). Elle se prend en continu sans interruption entre les plaquettes. Les règles surviennent en général au cours ou à la fin de la 4ème semaine de prise de la plaquette. L'objectif de cette prise en continu est d'éviter les erreurs car on s'est aperçu que les femmes oubliaient souvent de reprendre leur pilule après une semaine d'arrêt.

  • Exemple de plaquette de pilule combinée à 28 comprimés

Comment ça marche ?

La pilule « classique » contient un estrogène artificiel ou naturel et un progestatif (dérivé de la progestérone naturelle). Son mode d'action est triple:
- blocage de l'ovulation; l'effet anti-ovulatoire est dû au progestatif qui empêche l'ovulation mais bloque aussi la production d'estrogènes par l'ovaire, d'où l'ajout nécessaire d'un estrogène artificiel l'éthinylestradiol.
- amincissement de la muqueuse utérine, empêchant l'œuf fécondé de se fixer dans l'utérus
- épaississement de la glaire cervicale, rendant difficile le cheminement des spermatozoïdes jusqu'aux trompes.

Quelle est son efficacité ?

L'indice de Pearl de la pilule combinée est inférieur à 1, son efficacité théorique est donc supérieure à 99% à condition qu'elle soit utilisée de manière optimale.

Au cours du premier cycle, la pilule bloque l'ovulation au bout de 7 jours de prise. Elle reste efficace tout au long de son utilisation et pendant la période d'arrêt (ou de prise des comprimés inactifs) si elle est prise selon les instructions et sans oubli.

 

Attention ! Si vous oubliez votre pilule plus de 12 heures par rapport à l'heure de prise habituelle, son efficacité est amoindrie. Il vous faudra alors continuer à prendre votre pilule et utiliser en plus, à chaque rapport sexuel, un préservatif pendant 7 jours si vous voulez éviter d'être enceinte !
Son efficacité peut être compromise par la prise concomitante de certains médicaments comme les inducteurs enzymatiques.

 

Comment ça s'utilise ?

Lors de la première prise, la pilule se commence le premier jour des règles. Elle doit être prise tous les jours, à heure fixe, jusqu'à la fin de la plaquette.

Ensuite, si la pilule prescrite se présente sous forme de plaquette de 21 jours, il faut attendre 7 jours avant de commencer une nouvelle plaquette sans tenir compte des règles qui surviennent en général pendant la période d'arrêt.

Si la pilule se prend en continu (plaquette de 28 comprimés), la pilule est prise tous les jours sans interruption entre deux plaquettes.

Sous pilule combinée, vos ovaires sont au repos et les cycles, comme les règles, sont artificiels. Les règles sont liées à l'arrêt de la pilule pendant la période d'arrêt (ou la période de prise de comprimés inactifs). Il est possible que vos règles ne soient pas terminées au moment de la reprise d'une nouvelle plaquette.

On distingue 5 catégories de pilules combinées :

 
- les pilules monophasiques : tous les comprimés sont de la même couleur, ils sont tous identiques et contiennent la même quantité d'hormones
- les pilules biphasiques : Il y a 2 types de comprimés différents qui ne contiennent pas les mêmes quantités d'hormones
- les pilules triphasiques qui contiennent 3 types de comprimés différents en fonction du moment du cycle
- les pilules pentaphasiques qui contiennent 5 types de comprimés différents en fonction du moment du cycle

C'est la raison pour laquelle, si vous prenez une pilule biphasique ou triphasique, il est important de respecter l'ordre de prise des comprimés. Si vous vous trompez dans l'ordre de prise, il est possible que votre contraception soit moins efficace. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Qu'est ce qui la caractérise ?

C'est une contraception très efficace quand elle est prise correctement.
Elle peut régulariser les « cycles ».
Elle peut diminuer les douleurs liées aux règles.
Elle peut réduire l'abondance et la durée des règles.

Attention ! Pour être efficace, la pilule doit être prise tous les jours.

Des troubles digestifs, comme des vomissements ou une diarrhée, peuvent diminuer l'efficacité de la pilule.

Elle peut parfois entraîner des effets indésirables légers comme des saignements irréguliers, nausées, tensions mammaires, migraines, infections vaginales mais aussi des plus graves comme des accidents cardio vasculaires ou une surcharge hépatique.

Elle ne convient pas aux femmes qui ont des contre-indications en particulier à celles :

* Qui ont une hypertension artérielle non équilibrée, un diabète compliqué ou une dyslipidémie,
* Qui allaitent ou sont en post-partum (ont accouché depuis moins de 21 jours),
* Qui ont souffert ou souffrent d'un accident thrombo-embolique veineux ou artériel (AVC, infarctus du myocarde ou phlébite par exemple),
* Qui ont une maladie rénale ou hépatique,
* Qui souffrent de migraines,
* Qui subissent une chirurgie avec immobilisation prolongée,
* Qui sont âgées de plus de 35 ans et qui fument,
* Qui ont eu un cancer du sein
* ...


Attention, la pilule ne protège pas des IST (Infections Sexuellement Transmissibles). Le préservatif est le seul moyen de protection efficace contre les IST.

Si le dépistage du SIDA et des autres IST n' a pas été fait chez les 2 partenaires, associez toujours un préservatif à la pilule pour une double protection (IST et grossesse non désirée).

Pour en savoir plus sur ce moyen de contraception, parlez-en à votre médecin, à votre sage-femme ou à votre pharmacien.


  • Les pilules sans oetrogènes

Les pilules progestatives ou micropilules, ou encore appelées POP (Progestative Only Pill) dans les pays anglophones, sont constituées uniquement de doses faibles de progestatifs ; elles ne contiennent pas d'estrogène. Elles représentent une alternative à la pilule classique pour les femmes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas prendre d'estrogènes de façon permanente ou transitoire.
Avec les POP, la production d'estrogènes par l'ovaire est conservée de sorte qu'il n'est pas nécessaire de rajouter un estrogène, à la différence des pilules combinées.

Comment ça se présente ?

Elles se présentent sous forme de plaquettes de 28 comprimés.


Comment ça marche ?

 
Toutes les POP agissent en épaississant la glaire cervicale (ce qui empêche l'ascension des spermatozoïdes) et en amincissant la muqueuse utérine (ce qui entrave la fixation de l'œuf dans l'utérus).
Seules les POP les plus récentes ont une action supplémentaire : le blocage de l'ovulation.

Quelle est leur efficacité?

L'indice de Pearl des POP varie entre 0,52 et 1. Elles sont donc très efficaces si elles sont utilisées de manière optimale.

Attention ! Les délais « tolérés » d'oubli ne sont pas les mêmes selon que la POP bloque ou ne bloque pas l'ovulation. Vérifiez sur votre notice car en fonction de la POP, le délai d'oubli toléré est de 3 heures ou de 12 heures.

 
Dans tous les cas, si le délai d'oubli toléré est dépassé, il vous faut alors continuer à prendre votre pilule et utiliser en plus, à chaque rapport sexuel, un préservatif pendant 7 jours.
Son efficacité peut être compromise par la prise concomitante de certains médicaments comme les inducteurs enzymatiques.

Comment ça s'utilise ?

Lors du premier cycle, toutes les pilules progestatives se commencent le premier jour des règles. Elles doivent être prises ensuite tous les jours à la même heure sans interruption entre les plaquettes (même pendant les règles).

Qu'est ce qui les caractérise ?

Les POP sont considérées comme très efficaces si elles sont utilisées de manière optimale mais "seulement" efficaces dans leur emploi courant.
Des troubles digestifs, comme des vomissements ou une diarrhée, peuvent diminuer leur efficacité.
Elles doivent être prises tous les jours à horaire régulier.

Les POP entraînent souvent des saignements irréguliers et des règles imprévisibles. Elles peuvent aussi parfois entraîner des maux de tête, des nausées, une prise de poids, des troubles du métabolisme glucidique, une modification d'humeur, des douleurs abdominales, de l'acné et des douleurs mammaires.
Elles ne peuvent pas être utilisées dans les cas suivants :
- s'il existe une maladie grave du foie,
- en cas d'accident thrombo-embolique veineux en cours (c'est-à-dire s'il y a eu récemment ou si il y a actuellement un caillot dans les vaisseaux),
- si la femme a un cancer du sein ou de l'endomètre.

Attention, la pilule ne protège pas des IST. Le préservatif est le seul moyen de protection efficace contre les IST.
Associez toujours un préservatif à la pilule pour une double protection (IST et grossesse non désirée)

Pour qui ?

Les POP ne contiennent pas d'estrogène et peuvent donc être utilisées chez les femmes qui présentent une intolérance ou une contre-indication aux estrogènes (par exemple celles qui ont une hypertension ou un diabète) et les femmes qui viennent d'accoucher qu'elles allaitent ou pas.

Pour en savoir plus sur ce moyen de contraception, parlez-en à votre médecin, à votre sage-femme ou à votre pharmacien.


Article rédigé et appartenant au site "Macontraception.fr"

Sources: "Macontraception.fr

 

 

> Tous les articles CONTRACEPTION Ici

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 07/11/2013

NOTRE SITE N'ACCEUILLE AUCUNE FORME DE PUBLICITE* (Pour en savoir plus: cliquez-ici)

- N°SIRET:530 399 906 00029 - APE: 9499Z - R.N.A: W942003789 - Publié au JO le 15 Janvier 2011  @ Copyright 2011 - Logos et textes appartenants à l'association 9 mois en moi

Coordonnées du Siège Social: 9 MOIS EN MOI - 13, Bis rue Clément Vienot - 94300 VINCENNES - Email: association.9moisenmoi@gmail.com - Tel:06 60 37 57 43


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site